English website Apertura pronto Apertura presto Öffnung bald Abertura logo
Mille Soleils... Lumières du monde Vous aussi, agissez !
Association
Action pour les enfants
des lépreux de Calcutta




Actualités
L'Association
Livres
Contacts
Dominique et Dominique
F.A.Q.
Citations
Plan du site
Il y a toujours Mille Soleils à l'envers des nuages  
Ce que votre générosité a rendu possible...  

SHIS - SOUTHERN HEALTH IMPROVEMENT SAMITY

Deux bateaux dispensaire. Fondée en 1980 par Mohamed Wohab (musulman) et Sabitri Pal (hindoue), cette ONG spécialisée dans l’éradication de la tuberculose a déjà guéri plus d’un million de malades, à partir du grand centre de Bhangur, d’une douzaine de sous-centres, et grâce aux quatre bateaux-dispensaires qui vont au secours des populations isolées des 54 îles du delta du Gange.

Education sanitaire, campagnes de vaccination, camps d’opérations de cataractes, alphabétisation des femmes de
mille villages, microcrédits pour plus de 30 000 femmes, creusement de puits d’eau potable, écoles, foyers pour étudiants, formation, fabrique de latrines, production de médicaments ayurvédiques à partir de cultures de plantes médicinales...

Cette ONG qui a plus de mille travailleurs est souvent sollicitée par les instances gouvernementales pour lancer de nouveaux programmes car elle est reconnue comme étant la meilleure dans le traitement de la tuberculose en Inde.

Visitez le site web de SHIS !


Gaston Grandjean, "héros" de la Cité de la Joie, témoigne :

"Dès 1981, mes amis Wohab (23 ans, musulman : « J’abandonne définitivement mon travail d’avocat ») et Sabitri (18 ans, hindoue : «Je ne me marierai jamais pour être au service des plus pauvres ») fondèrent SHIS à l’orée des Sundarbans. De l’échoppe de thé où je commençai à offrir les premiers soins avec la chrétienne aborigène Blandine, SHIS créa un complexe socio-médical avec un Collège médical, plusieurs hôpitaux. L’ONG devint une énorme organisation avec plus de mille travailleurs, essaimant dans 12 des 14 Districts du Bengale.

Depuis 30 ans que Wohab et Sabitri ont lancé SHIS, on compte les bénéficiaires par millions (sic).
Au cours de cette seule année 2011, probablement plus d’un million de personnes ont reçu une aide quelconque.
Je me contenterai donc de citer en gros les principaux projets que font tourner ses plus de mille travailleurs, car ils sont trop nombreux pour être détaillés.

À Bhangar tout d’abord, se trouve un étonnant complexe de bâtiments : un Centre hospitalier multi spécialisé (qui est Collège médical également) de plusieurs étages avec une trentaine de docteurs spécialistes, y compris la cardiologie, les maladies infectieuses, le cancer, la gynécologie, le diabète, le planning familial ou la prévention du Sida ; avec tous les laboratoires de pathologie nécessaires et tous les derniers appareils d’examens médicaux. La grande spécialité cependant est la détection, prévention et éradication de la tuberculose. Des centaines de milliers de malades ont été suivis à domicile et guéris. La tuberculose a été définitivement éradiquée dans plus de 1.500 villages. Wohab est même devenu consultant et membre Conseil National pour la tuberculose de New Delhi et est souvent invité à l’étranger pour des congrès ou des… médailles ! De nombreux docteurs viennent se former ici.

Il y a aussi un hôpital ophtalmologique de pointe de 500 lits qui a réalisé entre autres, 20.000 opérations de cataracte, dans les villages ou les slums de Kolkata, les 2/3 gratuites.

Un autre bâtiment abrite une école d’infirmières, de pathologistes et autres métiers paramédicaux.

Un centre de culture de plantes médicinales et de fabrication moderne de médicaments ayurvédiques permet à de nombreuses femmes de gagner leur vie. La vente des médicaments va jusqu’en Corée du Sud !

Deux immenses écoles primaire et secondaire pour plusieurs milliers d’étudiants pauvres complètent cet impressionnant complexe.
Un centre pour 40 jeunes sourds et muets a été installé tout proche.

Dans les îles du delta des Sundarbans, quatre grands bateaux-dispensaires avec appareils de radiologie et laboratoires de pathologie apportent les soins dans les 54 îles habitées, la plupart coupées du monde tout le long de la grande réserve des tigres, biotope protégé par l’UNESCO, dont Wohab est officiellement ‘garde honoraire ‘. À partir de ces bateaux, 1.464 dispensaires volants dans 180 villages, menés par trente docteurs et 200 paramédicaux ont soigné 80.000 malades cette année 2011.
Bien entendu, les vaccinations et le planning familial sont systématiques dans toutes les îles.

Quatre maternités ont été mises en place depuis quelques années, qui ont déjà vu des milliers d’accouchements sous contrôle médical.

Dans je crois 14 des 16 Districts du Bengale, y compris dans ceux au pied des Himalaya, des centaines d’autres projets socio-médicaux, d’éducation ou de développement rural ont vu le jour à travers les années.

Un programme géant de microcrédit couvrant 33.300 femmes pauvres dans 2.664 villages a offert 520 millions de roupies de prêts, remboursés à 97 %, ce qui a permis à des familles de survivre en lançant de petits commerces, voire des entreprises, qui leur apportent de quoi gagner modestement leur vie.

63.000 latrines et des milliers de puits tubés ont été réalisés, avec fabrication de filtres spéciaux pour tous les points d’eau potable empoisonnés par l’arsenic.
Près de 7.000 étangs proches de la mer ont été désalinisés.

Des centaines de dispensaires reliés à 15 laboratoires de pathologie et de radiologie, et des unités de spécialistes de lutte contre la malaria, le choléra ou les épidémies donnent des soins à d’innombrables malades, y compris dans les dangereuses jungles infestées d’animaux sauvages proches du Bhoutan ou de l’Assam.

À la demande de la police, une vingtaine de ressortissants de prison ont été réhabilités en leur offrant l’occasion de lancer des petites entreprises. Un seul cas de récidive à ma connaissance nous laisse mesurer le succès de cette tentative assez imprévue par ici.

Enfin, durant les calamités naturelles, les équipes de SHIS ont distribué des millions de matériel de première nécessité y compris nourriture, vêtements, tentes et médicaments. Ils ont travaillé durant de nombreuses inondations, cyclones, tsunamis (même au Tamil Nadu), épidémies, glissements de terrain, sécheresses, villages incendiés, famines dans les jardins de thé du Nord fermés par les syndicats ou le gouvernement, et emmené en urgence dans les hôpitaux par ambulances ou hors-bords les victimes de piqûres de serpents venimeux, morsures de tigres, panthères ou crocodiles, et maladies ou accidents divers. Un groupe d’intervention en cas de désastre est toujours en alerte.

En plus de tout cela, SHIS a créé un réseau de formation de plusieurs dizaines d’ONG privées travaillant dans les deux Districts autour de Bhangar. "

Vous aussi, vous pouvez aider ces familles !

Mise à jour : 08/01/12
[retour accueil Mille Soleils...]

Faîtes un don !
sommet de la page

© Dominique Lapierre
Crédits
Mentions légales
0.014